Chirurgie prothétique

Accueil / Chirurgie prothétique
Chirurgie prothétique

Le service assure la prise en charge des pathologies dégénératives :

  • arthrose de la hanche et du genou
  • de la cheville et de l’avant pied
  • de l’épaule

Les chirurgiens du service ont le souci d’utiliser des technologies innovantes afin d’assurer au patient une prise en charge fiable et optimisée avec la pratique d’une chirurgie mini-invasive, la mise en place de prothèses adaptées aux besoins de chaque patient et la réalisation de la chirurgie prothétique robotique.

La hanche ou articulation coxo-fémorale, est l’articulation qui relie le bassin (= os coxal) au fémur (os de la cuisse). Elle supporte le poids du corps et est essentielle au bon déroulement de la marche. Le bassin est creusé d’une cavité arrondie appelée cotyle (ou acétabulum) dans laquelle s’articule l’extrémité supérieure sphérique du fémur appelée tête du fémur.

 

Une prothèse totale de hanche permet pendant de nombreuses années d’avoir une bonne fonction sans nécessiter de reprise chirurgicale (plus de 95% vont bien dix ans après leur pose). Plusieurs causes peuvent justifier une réintervention chirurgicale, nécessitant ou non un remplacement de la prothèse.

Le genou désigne l’articulation située entre le fémur (os de la cuisse) et le tibia (os de la jambe). Il fonctionne à peu près comme une charnière, avec des mouvements qui permettent de fléchir et d’étendre la jambe. Cette articulation est indispensable à la marche, la pratique des escaliers, l’accroupissement et toutes les activités sportives.

Une prothèse totale de genou permet pendant de nombreuses années d’avoir une bonne fonction sans nécessiter de reprise chirurgicale (plus de 95% vont bien dix ans après leur pose). Plusieurs causes peuvent justifier une réintervention chirurgicale, nécessitant ou non le remplacement de la prothèse.

L’atteinte de votre genou peut avoir différentes origines. L’arthrose est la cause la plus fréquente. Dans ce cas, elle touche seulement la rotule et la face antérieure du fémur.Il s’agit d’une détérioration (usure) du cartilage, dont la vitesse d’évolution est très variable, et pour laquelle on retrouve des facteurs favorisant sa survenue

Le genou désigne l’articulation située entre le fémur (os de la cuisse) et le tibia (os de la jambe). Il fonctionne à peu près comme une charnière, avec des mouvements qui permettent de fléchir et d’étendre la jambe. Cette articulation est indispensable à la marche, la pratique des escaliers, l’accroupissement et toutes les activités sportives.

L’articulation de l’épaule est formée par deux os : l’humérus et l’omoplate. Ces deux os sont recouverts de cartilage afin d’assurer la bonne fonction de l’articulation. Avec l’âge, ou suite à un traumatisme, ce cartilage vient à se détériorer et finalement disparaitre. Cet état entraine des douleurs et une limitation dans la fonction de l’épaule. La radiographie permet de poser le diagnostic. L’intervention chirurgicale se pratique sous anesthésie générale et consiste à remplacer cette articulation par une prothèse. La durée d’hospitalisation est de l’ordre de 3 jours afin de permettre un retour dans de bonnes conditions. Une attelle doit être portée pendant 1 mois et demi. La rééducation débute à partir de la 3ème semaine après l’intervention et se poursuit pendant 3 à 6 mois. L’intervention ne permet pas, dans la majorité des cas, de retrouver une souplesse identique mais entraine la disparition complète des douleurs.

Le CHU de Saint-Etienne vient de doter le service de traumatologie-orthopédie d’un tout nouveau robot chirurgical: le Robot Mako. Cet équipement de pointe, unique en région Auvergne-Rhône-Alpes, permet l’implantation robotisée avec une ultra-précision de prothèses totales et partielles de genoux.Cette technologie particulièrement innovante présente de nombreux avantages pour les patients: diminution des douleurs post-opératoires et des saignements péri-opératoires, meilleur positionnement et durée de vie plus longue des implants, séjour à l’hôpital plus court.